06 juin 2018 ~ 0 Commentaire

RS EuroCup à Carnac 26-29 Mai 2018 – CR 3 Equipages FRA

Après l’EURO RS 2018 de Carnac et avant les RS GAMES de Weymouth

1 ère participation pour nous à un EURO RS, et c’est sympa de retrouver aussi les amis de Breizhskiff des autres séries. Focus sur le EURO RS500 « le Five Hundred ». C’était l’EURO RS500 2018 le plus international avec 4 pays représentés : France ; Italie ; Pays-Bas et…. Russie !!!! mais aussi la série sans UK et la plus réduite en nombre -7 bateaux. La série la plus féminisée avec 3 équipages mixtes et un équipage féminin.

photo 1

Présentation de la French TEAM Nicolas et Olivia qui finissent à la seconde place ; François et Johanne ; Eric et Benoît ; un peu plus loin dans le classement. On regrette la défection de 2 bateaux faute d’équipier.

Une prévision météo pas très encourageante avec de la pluie des orages et de pétole. Une méteo en vrai spéciale Five Hundred avec du vent-parfois peu, du soleil – souvent beaucoup et de la pluie – jamais sur l’eau.

Il y a eu 8 manches courues, finalement pas trop d’influence des courants, un second jour avec du clapot mais en général une mer plate. En gros 2 groupes 3 à 4 bateaux en tête et un second groupe un peu décroché de 3-4 bateaux. Ça fait 8 bateaux par manche pour 7 inscrits ?  En vrai et c’était vraiment le coté super sympa c’est que dans le second groupe on a tous fait partie au moins une fois des échappées. Quelque soit notre classement général, tous les bateaux et pas que les français ont été à la lutte devant ou derrière. Les Italiens remportent le titre et place un deuxième équipage sur podium. Un grand bravo au Comité qui a lancé toujours très vite. Nous avons vite vu que nous étions en France avec le grand embouteillage le premier jour au retour sur la cale.

photo 2photo 3DSC_3903_DxO

En monotype même à peu de participants c’est vraiment une belle expérience, il y a toujours une course dans la course, avec des mauvais réglages les écarts de vitesse sont impressionnants. Bref le week-end dernier, c’était « the place to be »

Réflexion sur la classe plus particulièrement en France : Par rapport à un potentiel de 20 bateaux nous étions 3 et prévu au mieux 5 pour un Eurocup en France. C’est vrai que c’était le seul week-end de 2 jours en mai. Pour Rhône-Alpes c’était loin mais il y a une action à faire pour l’Ile de France, Bretagne et Normandie. Un vrai travail pour les prochains mois. On en reparle très vite et rendez-vous en Angleterre.

Eric Gdalia

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Chassesousmarinemartietsteph |
Les Béliers de Lanester |
Agff2014 CREPS GUADELOUPE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trainingnutrifit
| La Plume du Canari
| Formateurs04